NOTRE HISTOIRE FAÇONNE NOTRE AVENIR

En 1856, le révérend père Bernard McGauran fondait le Saint Brigid's Home, refuge pour les immigrants, les veuves et les orphelins irlandais. Quelques années plus tard, en 1865, Jeffery Hale léguait par testament une somme destinée à la fondation d’un hôpital pour les malades et les personnes handicapées protestants.

De confessions religieuses différentes, les deux hommes n’en partageaient pas moins des qualités importantes : une remarquable clairvoyance et une vision commune de la compassion et de l’entraide.

L’héritage de clairvoyance et de compassion de nos fondateurs continue d’évoluer. En avril 2007, le Saint Brigid’s Home et l’Hôpital Jeffery Hale ont uni leurs compétences en une même organisation solide qui renforce le système de santé de la région, particulièrement en ce qui concerne les besoins de la population anglophone.

En avril 2015, notre établissement a amorcé un nouveau chapitre dans son histoire en étant regroupé au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale. 

Histoire du Jeffery Hale

Jeffery Hale, fils de John Hale et Elizabeth Amherst Hale, est né à Québec en 1803. Il reçoit son éducation en Angleterre et sert dix ans dans la marine britannique où, inspiré par sa foi dans un Dieu qui aime toute personne également, il commence à mettre en question les mœurs et les politiques anglaises de l’époque. Ses lettres à sa mère expriment vivement son dégoût pour le traitement que réservent les Anglais aux Irlandais catholiques. Il dénonce le commerce des esclaves comme une abomination et se demande si la guerre elle-même n’est pas en fait qu’un «meurtre légalisé». Désenchanté, il quitte la marine et retourne à Québec pour assister son père, John Hale, receveur général du Bas-Canada. Comme il ne succède pas à son père à ce poste, Jeffery Hale consacre une bonne partie de sa vie aux œuvres charitables. À une époque où les anglophones de Québec représentent 40 % de la population, Hale établit plusieurs écoles primaires pour les anglophones de la classe pauvre. Il fonde également la Banque de Prévoyance et d’Épargnes de Québec et la Free Chapel Sunday School, dont la fonction est moins de catéchiser les enfants que d’éduquer les travailleurs adultes qui n’ont pas d’autre journée libre que le dimanche. Aujourd’hui, il est connu comme le fondateur de l’hôpital Jeffery Hale, mais il est aussi celui du Mount Hermon Cemetery. Anglican évangélique à une époque où les églises protestantes se multiplient, il lutte contre une église anglicane exclusive et renfermée et souhaite que les protestants soient soignés et ensevelis sans égards à leur appartenance religieuse. Il meurt en Angleterre le 13 novembre 1864. (Louisa Blair). Extrait du site de la Société historique de Québec : Tiré du Calendrier des vues anciennes de Québec, novembre 2014.

Pour mieux connaître Jeffery Hale, philanthrope :

Histoire du Saint Brigid’s Home

Père Bernard McGauran est né à Sligo, dans la province occidentale de Connacht, en Irlande, le 14 août 1821. Dans les années 1830, il a immigré au Québec avec son père et sa mère et peut-être un frère. Comme beaucoup d'Irlandais au Québec, il est allé au collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière. Il a terminé ses études au Séminaire de Québec et fut ordonné prêtre en 1846, à l'âge de 35 ans. Un an plus tard, il fut envoyé à Grosse-Île afin d'être responsable des prêtres envoyés comme aumôniers pour les malades et mourants de cette station de quarantaine qui verrait l'arrivée et la mort de milliers de personnes. Père Bernard McGauran attrapa lui-même le typhus, revint au Québec pour se soigner, puis retourna ensuite à l'île. En 1856, il succéda à Père James Nelligan à l'église Saint Patrick. Il fut en mesure de poursuivre le travail de ses prédécesseurs, et vu presque immédiatement l'ouverture de Saint Brigid's Home, ayant comme mission de prendre soin de personnes âgées irlandaises, de veuves et d'orphelins. Il est mort en 1882, à Goderich en Ontario, et est enterré dans le cimetière St Patrick, à Sillery, dans la parcelle familiale.

Pour connaître plus sur l’histoire du Saint Brigid’s Home et du père Bernard McGauran, vous pouvez consulter :

Si vous ou un membre de votre famille a vécu à Saint Brigid's lorsque c'était un orphelinat et que vous aimeriez que l'on fouille dans les dossiers pour vous afin de le confirmer, veuillez s'il vous plaît utiliser le formulaire nous joindre. Dans le menu déroulant de la boîte SERVICE, veuillez choisir l'option AUTRE SUJET. Dans la boîte de MESSAGE, merci de fournir autant d'informations que vous pouvez, comme le nom et prénom de la personne à la naissance, sa date de naissance et les années approximatives où la personne peut avoir vécu à Saint Brigid's. Nous allons chercher dans nos fichiers et livres des admissions et des départs qui remontent au début des années 1900.  S'il vous plaît, permettre de 5 à 10 jours ouvrables pour une réponse.

Histoire des Services communautaires de langue anglaise Jeffery Hale

La création des Services communautaires de langue anglaise Jeffery Hale, comme on les désigne aujourd’hui, remonte à 1991. Ils étaient alors connus sous le nom de Centre Holland. Désormais, ce programme du Jeffery Hale assure à la communauté anglophone de Québec la prestation de services du type CLSC.

Pour en apprendre davantage sur l’histoire des Services communautaires de langue anglaise Jeffery Hale, consultez la version du livret intitulé « I Dream - Le Centre Holland ».

Prêt pour l’avenir

Toujours guidé par les valeurs de ses fondateurs, l’Hôpital Jeffery Hale – Saint Brigid's est en bonne position pour aborder l’avenir. Nous continuons de tout mettre en œuvre pour nous adapter à l’évolution des besoins de la population que nous servons et, plus particulièrement, de la communauté anglophone.